Pavane pour un songe
(au coeur de l'Afrique)
(violoncelle solo & orchestre symphonique) 1998

J'ai commencé à écrire cette pièce le lendemain d'une fête chez John et Isabelle Meldrum où était présent René Gely. Nous avions eu une discussion enfiévrée sur les défauts et les mérites des peuples... Surtout ceux comparés des deux pays dont nous étions les ressortissants, France et Etats-Unis d’Amérique, alors que nous étions tous des citoyens du monde convaincus...

John et Isabelle m'avaient raconté combien leur séjour d'un an et demi en Afrique, à l'origine du disque génial de John avec les Zongo Ambassadors Ayijah (dont j'avais eu le plaisir d’écouter la primeur en effectuant pour John quelques gracieux montages et copies) , leur avait ouvert les yeux sur la vie. Je buvais leurs mots et leurs souvenirs comme si j'avais besoin par avance de rencontrer cette terre qui me fait tant rêver. Il y eut un déclic. Rentré chez moi, la composition fut achevée dans la semaine. Elle leur est à tous trois dédiée en souvenir de cette soirée inoubliable. Grâce à la diaspora US de Paris, j'ai eu aussi l'immense plaisir de rencontrer l'excellent pianiste et compositeur de jazz, Chris Culpo, pour qui j'ai masterisé en digital un de ses CD.

Malgré quelques essais infructueux pour la faire jouer par des orchestres dont celui de l’Opéra de Paris dans lequel je connaissais quelques musiciens, ce n'est qu'en avril 2000 que j'ai pu la faire jouer et enregistrer aux Studios du Palais (Paris) par le magnifique Orchestre Philharmonique Européen dirigé par Hugues Reiner, après qu'il m'ait proposé de la créer lors d'un concert à Nuillé-sur-Vicoin (F-53), ce même mois d'avril. Ces musiciens russes, originaires de Voronej, et leur chef ont senti à merveille l'esprit que j'avais insufflé à cette pièce. Il ont rajouté une couche extraordinaire de vécu et de sensibilité. La tension avait été si grande - difficulté d’exécution due à la tonalité très dangereuse et sublime de Réb Majeur, mon exigence, la leur, leur histoire lourde d'implications pour leur présent, la mienne - que nous nous sommes mutuellement applaudis en fin d'enregistrement. Ce fut pour nous tous des grands moments d’émotion. Merci.

A la suite de cet enregistrement, Hugues Reiner me met en contact avec Vladimir Cosma qui a besoin d'un assistant pour l’édition de ses partitions de concert. Je commence le travail mais ne peux le terminer. Cette activité que je pratique avec facilité pour moi-même, édition de mes scores et de mon matériel, me demande une énergie devenue impossible à trouver pour les partitions d'autrui, et je n'ai plus l’âge d’être second. Mr Cosma s’avère être un grand. Il me rappelle, nous nous expliquons et il me propose son aide.
  


Cette pièce commence depuis à être jouée. Elle procède d'une lente évolution sur un motif au violoncelle solo répété neuf fois agrémentée de deux variations. La progression volumique du son est basée sur une courbe de Gauss, l’architectonique de l'orchestre ayant été prévue à cet effet. Cette musique, comme son nom l'indique, est un songe africain. Le rêveur se laisse envahir par la douceur de sensations montantes et ensorcelantes. Elles finissent par le dépasser, l'effrayer, jusqu’à ce que la terreur l'emporte. Les motifs musicaux qui s’enchevêtrent sont autant d'influences et de tiraillements... Le calme revient, ce n’était qu'un cauchemar !

  1.   Pavane pour un songe au coeur de l'Afrique   6'30 "  
     
  CHAÎNE : YouTube.com/EsolemProduction  
   









Contact  
Références  
Biographie  
Recommander  
Curriculum Vitae  
Magasin en ligne  
Liens  
Blog  

FR |  EN |  ES   

     
|Video  tags|
lumière songe
enfants voiles
voyages voie
lactée
rythme
harmonie paix
deux pianos jazz
cosmic